La différence entre la salsa cubaine et la salsa porto

S’il y a une question qui me revient souvent, c’est quelle est la différence entre la salsa porto et cubaine.

Parfois au niveau de la danse

Mais surtout musicalement

Alors…

Est ce qu’il y a une différence ? C’est mieux la porto ou la cubaine ? Plutôt crêpe salée ou crêpe sucrée ?

Ah non ça c’est la question qu’on vient de me poser.

Crêpe sucrée steuplait, et pas trop de chantilly !

Allez, on va voir ensemble la réponse universelle à ces questions

La différence au niveau de la danse

Je pense que si tu tombes sur ce blog, c’est que tu pratiques déjà la salsa. Et alors tu connais déjà les bases de la danse et, du coup, la différence entre la porto et la cubaine au niveau de la danse, tu la connais déjà.

Ou alors

Tu es un visiteur

(Et n’hésite pas à t’abonner à la liste email privée)

Et tu souhaites en apprendre plus sur la salsa en général.

Dans tous les cas, je vais te parler de la différence entre les deux, en passant plutôt par le ressenti, le mien. Pour avoir un discours différent de d’habitude.

La danse porto

On sort le bandana rouge et on commence avec la porto

Avec la salsa porto, on a là une danse en ligne. Le couple de danseurs qui se déplacent sur leur couloir. La musique démarre, le garçon propose et la fille répond en interprétant le guidage d’une manière… Unique, élégante et gracieuse.

Tout le long, c’est une mise en avant de la cavalière. Qui lui donne une sensation d’indépendance et d’être valorisée par la danse.

Au niveau visuel ça donne ça, c’est très beau à regarder. Au niveau de la pratique c’est différent.

La porto est très stricte et très technique à danser et à guider. On va chercher à sortir du couloir pour emmener la fille. Le corps est gainé, prêt à faire un tour à droite, ou à gauche. Il faut être assez carré pour chaque passe.

Bref

Cette danse est très aérienne et jolie à regarder. Par contre quand on la danse on s’amuse moins car il faut toujours penser technique.

La cubaine

Allons-y pour l’autre camp, les jaunes qu’est ce que vous avez à dire ?

Aaaah la cubaine

(Quoi ? Cet article va être biaisé ? Mais noooon)

Pour raconter mon parcours, j’ai découvert la salsa avec la porto, puis rapidement je me suis perfectionné à la cubaine, puis fais une année de porto en même temps que la cubaine pour danser les 2 en soirée. Wala

Maintenant qu’est ce que j’en pense

La cubaine c’est une danse bien plus festive. On sent le côté social qui découle de cette danse. La danse est ronde, les danseurs se tournent autours, comme dans un jeu. On ne cherche pas à impressionner visuellement. D’ailleurs ce n’est pas la danse la plus spectaculaire à regarder.

Mais par contre, on s’amuse, on taquine, on relâche de la journée, on crée une bulle… Quand on danse, on a cette sensation de s’ancrer dans le sol, comme si on se reconnectait aux racines de la terre.

Avec la salsa cubaine, on est moins dans le spectacle, mais on est beaucoup plus dans le ressenti.

La colombienne

Prenez votre sac. Allez récupérer votre flambeau. Et venez me rejoindre. Les danseurs ont décidé de vous éliminer. Et leur sentence est irrévocable.

Bon ok

La salsa colombienne, on est plus sur des techniques de jeu de jambes. Et sur une musique plus rapide. Mais faut l’avouer, elle n’a pas trop percée en Europe.

Tant pis pour elle

Bisous.

La différence musicale

La différence en la salsa porto et la salsa cubaine musicalement

Elle n’est pas forcément évidente au début à entendre

Mais elle existe bien

On a les mêmes instruments, les mêmes percussions, la même base.

Et pourtant…

Regardons les différences ensemble

Les influences de la salsa

D’un côté on a une musique influencée par la musique africaine et le son cubano, une musique plus ancrée au sol, avec un son chaud et rond.

C’est la salsa cubaine.

On va retrouver des artistes comme Los Van Van, Alexander Abreu (Havana D’Primera) ou encore Barbaro Fines y su Mayimbe.

De l’autre côté on a une musique influencé par le jazz, un style plus aérien et léger, un son plus sautillant, et parfois proche de la fanfare.

C’est la salsa porto.

On retrouve notamment Grupo Latin Vibe, Joe Arroyo, mais aussi Marc Anthony.

L’évolution

J’aimerai tu dire que tu sais tout et qu’il y a seulement 2 catégories de musique salsa : la porto et la cubaine.

(3 avec la colombienne ?)

Mais ce serait vulgariser grossièrement l’histoire de la salsa.

En vrai, il s’agit plutôt d’une évolution de style. On est sur le son cubano, un musicien décide d’ajouter une variante. Ça crée le songo. Puis un autre teste autre chose, on se retrouve avec la timba, etc…

On se retrouve comme ça, avec une “centaine” de variétés différentes : mambo, boogaloo, rumba, chachacha, pachanga, guaganco, timba, salsaton, etc…

Je trouve cette partie intéressante à creuser, mais n’étant pas un expert dans l’histoire de la salsa, je laisse la parole à Julien.

https://www.juliensalsa.fr/musiques-cubaines/musiques-populaires-contemporaines/la-timba/

J’espère que cet article t’a plu

Pour recevoir un conseil par jour pour gagner en assurance et danser en soirée c’est en dessous

Et tu peux laisser un commentaire, je serais ravi d’entendre ta voix à propos de ce sujet

(De lire ton texte ;) )

À très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *